Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
EVOLUTION DE NOTRE CIVILISATION

inspiration exterieure

Magnifique court-métrage animé plein de symboles

4 Juin 2013, 18:47pm

Publié par Fredalton

Une vidéo très symbolique et puissante au sujet des événements récents dans notre civilisation.

Le film est un regard critique sur les événemments de ces 10 dernières années. Pet Goat dans le titre fait référence au livre The Pet Goat que lisait George W. Bush aux enfants d'une classe lorsqu'il a appris que les tours du WTC avaient été attaquées.

Voir les commentaires

Un hommage éléphantesque

26 Mars 2013, 12:09pm

Publié par Fredalton

A méditer et a diffuser….

Hommage coup de coeur qui accompagne celui de ses amis du monde animal, à Lawrence Anthony, une légende en Afrique du Sud et auteur de 3 livres dont le best-seller « The ElephantWhisperer », qui a courageusement sauvé la faune contre les atrocités de l’homme y compris le sauvetage courageux des animaux du zoo de Bagdad lors de l’invasion américaine en 2003 et a réhabilité des éléphants dans le monde entier.

Le 7 Mars 2012 Lawrence Anthony est mort d’une attaque cardiaque en plein sommeil, il avait 61 ans. Il manque a son épouse, ses 2 fils, ses 2 petits-fils et a de nombreux éléphants.

Deux jours après son décès, les éléphants sauvages se sont présentés à son domicile mené par deux grandes matriarches. D’autres troupeaux sauvages sont arrivés séparément en masse pour dire au revoir à leur ami humain bien-aimé.    

Un total de 31 éléphants ont patiemment marché plus de 20 km pour se rendre à sa maison en Afrique du Sud.

Témoin de ce spectacle, les humains étaient de toute évidence étonnés, non seulement par l’intelligence suprême et par la précision du moment où ces éléphants ont détecté le décès de Lawrence, mais aussi par cette manifestation d’émotion profonde que les animaux bien-aimés ont montée et évoquée d’une façon organisée :

Une marche lente de leur habitat jusqu’à la maison de Lawrence – pendant des jours – en file indienne de façon solennelle.

Alors, comment après la mort de Lawrence, ces éléphants de la réserve qui vivent dans des régions éloignées du parc ont-ils su ?

« Un homme bon est mort subitement», dit le rabbin Leila Gal Berner, Ph.D., «et a plusieurs km de distance, deux troupeaux d’éléphants qui ont détecté qu’ils avaient perdu un ami cher, ont commencé à se déplacer comme dans une procession solennelle, presque « funèbre jusqu’à la maison du défunt pour montrer leur respect à sa famille »

« S’il fallait avoir une preuve de la merveilleuse interdépendance de tous les êtres vivants, la voila avec les éléphants de la réserve de Thula Thula dont nous en avons la preuve.

Le coeur d’un homme s’arrête, et le coeur de centaines d’éléphants est en deuil.

Le coeur de cet homme a offert la guérison a ces éléphants, et maintenant, ils sont venus pour rendre un hommage affectueux à leur ami. »

La femme de Lawrence, Françoise, était particulièrement touchée, sachant que les éléphants n’étaient pas revenus chez lui depuis plus de 3 ans !

Mais pourtant, ils savaient où ils allaient.

Les éléphants de toute évidence ont voulu montrer leur profond respect, et honorer leur ami qui leur a sauvé la vie, en restant la devant la maison pendant 2 jours et 2 nuits sans rien manger.

Puis, un matin, ils sont repartis.

Source : lejardindejoeliah.com

Article relayé par : jacques pour Terre Sacrée

Trouvé sur lesmoutonsenragés

 


 

 

Formidable nature, l'histoire est très touchante... La conscience des animaux est bien plus grande que l'on pourrait croire...

 

Fredalton

Voir les commentaires

2012 - La parole Maya

19 Décembre 2012, 08:01am

Publié par Fredalton

http://www.2012mayanword.org
Tout le monde parle des prophéties Mayas de 2012.
Mais qui écoute les Mayas?

Ce film révolutionnaire nous apporte les voix des peuples Mayas qui partagent leurs points de vue concernant les prophéties de leurs ancêtres, leur combat pour défendre la Terre Mère et leur culture de la destruction.

2012 La Parole Maya est à la fois un message d'espoir et un appel à l'action.
Il propose des témoignages de Mayas contemporains de toute la Mésoamérique.
Des guides spirituels aux militants activistes, dirigeants communautaires, agriculteurs, artistes, enseignants mais aussi enfants, ce film est un voyage extraordinaire dans le cœur de la lutte et de la spiritualité Maya.



Everyone is talking about the Mayan Prophecies of 2012.
But who is listening to the Maya?

This groundbreaking film brings us the voices of the Mayan people as they share their perspectives on the prophecies of their ancestors and their fight to defend Mother Earth and their culture from destruction.

French Version
2012 The Mayan Word is both a message of hope and a call to action. Featuring testimonies from contemporary Mayans throughout Mesoamerica, from spiritual guides to activists, community leaders, farmers, artists, teachers, and children, this film is an extraordinary journey into the heart of Mayan struggle and spirituality.


 

Voir les commentaires

Ce que je crois...

12 Octobre 2012, 00:02am

Publié par Fredalton

 


 

Voir les commentaires

Le génie menteur ou les 7 miroirs de l'âme

9 Juillet 2012, 15:27pm

Publié par Fredalton

Il y avait une fois un jeune prince qui trouvait les gens autour de lui méchants et égoïstes. Il en parla un jour à son précepteur qui était un homme sage et avisé et qui confia une bague au prince.

- « Cette bague est magique. Si tu la tournes trois fois sur elle-même, un génie t’apparaîtra. Toi seul le verras. Chaque fois que tu seras insatisfait des gens, appelle-le. Il te conseillera. Mais fais attention : ce génie ne dit la vérité que si on ne le croit pas. Il cherchera sans cesse à te tromper. »

Un jour, le prince entra dans une violente colère contre un dignitaire de la cour qui avait agi contre ses intérêts. Il fit tourner trois fois la bague. Aussitôt, le génie apparut:

- « Donne-moi ton avis sur les agissements de cet homme » dit le prince.

- « S’il a fait quelque chose contre toi, il est indigne de te servir. Tu dois l’écarter ou le soumettre. » À ce moment, le prince se souvint des paroles étranges de son précepteur.

- « Je doute que tu me dises la vérité », dit le prince.

- « Tu as raison », dit le génie, « je cherchais à te tromper. Tu peux bien sûr asservir cet homme, mais tu peux aussi profiter de ce désaccord pour apprendre à négocier, à traiter avec lui et trouver des solutions qui vous satisfassent tous deux. »

Parcourant un jour la ville avec quelques compagnons, le prince vit une immense foule entourer un prédicateur populaire. Il écouta un instant le prêche de cet homme et fut profondément choqué par des paroles qui contrastaient violemment avec ses propres convictions. Il appela le génie.

- « Que dois-je faire ? »

- « Fais-le taire ou rends-le inoffensif », dit le génie. « Cet homme défend des idées subversives. Il est dangereux pour toi et pour tes sujets. » Cela me paraît juste, pensa le prince. Mais il mit néanmoins en doute ce que le génie avait dit.

-« Tu as raison”, dit le génie, « je mentais. Tu peux neutraliser cet homme. Mais tu peux aussi examiner ses croyances, remettre en cause tes propres certitudes et t’enrichir de vos différences. »


Pour l’anniversaire du prince, le roi fit donner un grand bal où furent conviés rois, reines, princes et princesses. Le prince s’éprit d’une belle princesse qu’il ne quitta plus des yeux et qu’il invita maintes fois à danser sans jamais oser lui déclarer sa flamme. Un autre prince invita à son tour la princesse. Notre prince sentit monter en lui une jalousie profonde. Il appela alors son génie.

- « Que dois-je faire, selon toi ? »

- « C’est une crapule », répondit le génie. « Il veut te la prendre. Provoque-le en duel et tue-le. » Sachant que son génie le trompait toujours, le prince ne le crut pas.

- « Tu as raison », dit le génie, « je cherchais à te tromper. Ce n’est pas cet homme que tu ne supportes pas, ce sont les démons de tes propres peurs qui se sont éveillés quand tu as vu ce prince danser avec la princesse. Tu as peur d’être délaissé, abandonné, rejeté. Tu as peur de ne pas être à la hauteur. Ce qui se réveille en toi dans ces moments pénibles te révèle quelque chose sur toi-même. »

À l’occasion de la réunion du grand conseil du royaume, un jeune noble téméraire critiqua à plusieurs reprises le prince et lui reprocha sa façon de gérer certaines affaires du royaume. Le prince resta cloué sur place face à de telles attaques et ne sut que répondre. L’autre continua de plus belle et à nouveau le prince se tut, la rage au cœur. Il fit venir le génie et l’interrogea.

- « Ôte-lui ses titres de noblesse et dépouille-le de ses terres », répondit le génie. « Cet homme cherche à te rabaisser devant les conseillers royaux. »

- « Tu as raison », dit le prince. Mais il se ravisa et se souvint que le génie mentait.

- « Dis-moi la vérité » continua le prince.

- « Je vais te la dire », rétorqua le génie. « Même si cela ne te plaît pas. Ce ne sont pas les attaques de cet homme qui t’ont déplu, mais l’impuissance dans laquelle tu t’es retrouvé et ton incapacité à te défendre. »

Un jour, dans une auberge, le prince vit un homme se mettre dans une colère terrible et briser tables et chaises. Il voulut punir cet homme. Mais il demanda d’abord conseil au génie.

- « Punis-le », dit le génie. « Cet homme est violent et dangereux. »

- « Tu me trompes encore », dit le prince.

- « C’est vrai. Cet homme a mal agi. Mais si tu ne supportes pas sa colère, c’est avant tout parce que tu es toi-même colérique et que tu n’aimes pas te mettre dans cet état. Cet homme est ton miroir. »

Une autre fois, le prince vit un marchand qui voulait fouetter un jeune garçon qui lui avait volé un fruit. Le prince avait vu filer le vrai voleur. Il arracha le fouet des mains du marchand et était sur le point de le battre lorsqu’il se ravisa.

- « Que m’arrive-t-il ? », dit-il au génie. « Pourquoi cette scène m’a-t-elle mis dans cet état ? »

- « Cet homme mérite le fouet pour ce qu’il a fait », répondit le génie.

- « Me dis-tu la vérité ? »

- « Non », dit le génie. « Tu as réagi si fortement parce que l’injustice subie par ce garçon t’a rappelé une injustice semblable subie autrefois. Cela a réveillé en toi une vieille blessure. »

Alors le prince réfléchit à tout ce que le génie lui avait dit.

- « Si j’ai bien compris », dit-il au génie, « personne ne peut m’énerver, me blesser ou me déstabiliser. »

- « Tu as bien compris », dit le génie. « Ce ne sont pas les paroles ou les actes des autres qui te dérangent ou que tu n’aimes pas, mais les vieux démons qui se réveillent en toi à cette occasion : tes peurs, tes souffrances, tes failles, tes frustrations.

Si tu jettes une mèche allumée dans une jarre d’huile, celle-ci s’enflammera. Mais si la jarre est vide ou qu’elle contient de l’eau, la mèche s’éteindra d’elle-même.

Ton agacement face aux autres est comme un feu qui s’allume en toi et qui peut te brûler, te consumer, te détruire. Mais il peut aussi t’illuminer, te forger, te façonner et faire de l’autre un allié sur le chemin de ta transformation. Toute rencontre difficile devient alors une confrontation avec toi-même, une épreuve, une initiation. »

- « J’ai besoin de savoir encore une chose », dit le prince. « Qui es-tu ? »

- « Je suis, moi aussi, ton reflet dans le miroir. »

Charles Brulhart

 

Vu sur le blog TAROT PSYCHOLOGIQUE

Voir les commentaires

La science infuse

25 Février 2012, 22:39pm

Publié par fredalton

http://4.bp.blogspot.com/-72J9scxxz0A/TyNo7iASgXI/AAAAAAAAA1c/bTVs_E14_pM/s1600/Science..jpg

 

Dix personnes qui ont la science infuse donne une science diffuse...

 

Merci Mickaël !

Voir les commentaires

Rebirth - Renaissance - Maxime Ginolin

1 Février 2012, 00:39am

Publié par fredalton

 


 

 

 

 

"J'ai longtemps souffert d'un terrible stress et de profondes crises d'angoisses. Mon existence était une peur perpétuelle de la mort physique et psychique. J'ai compris que j'étais malade, une maladie invisible à l'œil mais qui m'occultait toute perception de la beauté de la vie. Il est triste ou heureux de constater qu'il n'y a que face à la mort que l'on prend réellement conscience de toute la magnificence que nous offre la vie.


Il suffit de s'arrêter de penser, et d'observer tous les mécanismes complexes qui l'animent. Le monde regorge de merveilles, d'amour, de puissance, de joie et de bien être. Le bonheur que tend à nous vendre ce système totalitaire marchand est l'idée que le matérialisme, l'individualisme et le consumérisme sont devenus des valeurs viables et acceptées de tous.


Croyez le ou non c'est ce monde qui a failli détruire mon être et mon âme. Il m'a montré que l'homme se déshumanise, que la vie n'a plus de droit, qu'elle est devenu produit, objet et marchandise. L'occident cherche à maigrir, l'Afrique cherche à se nourrir, l'homme cherche à conquérir, la femme cherche à s'épanouir. L'humain domine et détruit, l'animal souffre et survit.


Mal grès tout ce sombre, toute cette horreur, il est impératif de chercher et trouver la beauté de la vie dans tout ce qui fait notre magnifique humanité. Notre capacité à aimer, à compatir, à empatir, à créer. La nature, l'enfant et l'animal quelque qu'il soit mérite notre attention, notre aide et notre amour.


Mettons un instant de côté notre scepticisme , nos énergies négatives, nos querelles, nos traumatismes, nos faiblesses et pensons très fort que tout sur terre est intrinsèquement lié, tout les êtres vivants le sont, conscients ou inconscients, vous en face de l'image vous êtes en constante évolution avec toutes les forces primaires de la vie et chaque être à vos côtés.

La vie, votre vie, leur vie est un don, un trésor inestimable, tout est le fruit d'un chaos et d'un hasard inespéré. L'humain est puissant, ne l'oubliez jamais. La tolérance et l'empathie sont et seront toujours les clés de l'harmonie de l'être."

 

Vu sur leveil2011

Voir les commentaires

Le voyage d'un sourire...

29 Janvier 2012, 11:17am

Publié par fredalton

... ou comment notre monde peut devenir meilleur...

Ne vous en privez pas

 

 


 

Voir les commentaires

Pour vaincre le froid !

24 Janvier 2012, 20:05pm

Publié par fredalton

 

http://www.caboter.fr/wp-content/uploads/2011/11/froid.1198147446.jpg

 

Conscience aux multiples sens,
Frissonner devant la réalité,
Descendre dans l'abîme,
Pour saisir la beauté.

Le froid glacial,
des fleurs du mal,
As cold as Ice,
n'est qu'un prélude,
à l'évolution de la conscience.
 

Avoir froid ensemble sans avoir peur,
Accepter pour se délivrer,
Nager dans les vides de l'univers,
Comme un banc de poissons.

Pour saisir la beauté,
De notre sang glacé,
Entrevoir la face cachée,
Des limites du froid.

As cold as Ice,
Le froid brûle,
Contient des vides,
D'espaces élastiques.

Descendre dans l'abîme,
Pour remplir ces espaces,
D'amour et de tendresse,
Sans aucune limites.

Pour entrevoir la face cachée,
Et percevoir ensemble.
Qu'il y a assez d'amour,
Pour vaincre le froid !

 http://static.freepik.com/photos-libre/coeur-froid-2_2256436.jpg

 

Merci à Isa pour ses chaudes paroles

Voir les commentaires

La conscience simplifiée avec Jean-Louis Boulanger

17 Janvier 2012, 19:43pm

Publié par fredalton

Enfin quelqu'un qui arrive à mettre des mots sur ce que je pense de la conscience !

 

 

 


 

 

 

 

 


 

 

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 > >>