Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 avril 2016 1 18 /04 /avril /2016 17:48

« Nous avons besoin de 4 câlins par jour pour survivre. Nous avons besoin de 8 câlins par jour pour l’entretien. Nous avons besoin de 12 câlins par jour pour évoluer. » ~ Virginia Satir

En moyenne, un câlin entre deux personnes dure 3 secondes. Mais, les chercheurs ont fait une découverte très intéressante. Désormais, de nombreuses preuves scientifiques relatives à l’importance des câlins et du contact physique existent.

Quand ils durent 20 secondes, cela a un effet thérapeutique sur le corps et sur l’esprit.

C’est parce que le câlin crée une hormone appelée « ocytocine« , également appelée l’hormone de l’amour.
L’ocytocine a de nombreux bienfaits pour la santé physique et mentale, elle nous aide par exemple à nous détendre, à nous sentir en sécurité et à calmer nos peurs et notre anxiété.

Nous recevons une dose de ce tranquillisant dès que l’on prend quelqu’un dans nos bras, qu’on berce un enfant, qu’on caresse un chien ou un chat, qu’on danse avec notre conjoint, qu’on se colle près de quelqu’un…

Aujourd’hui, faites un câlin à quelqu’un pendant 20 secondes, c’est le plus cadeau que vous puissiez vous faire à vous-même et aux autres!

En plus de libérer de l’ocytocine, les câlins ont d’autres bienfaits:

  • Ils cultivent la patience
  • Ils préviennent les maladies
  • Ils renforcent l’estime de soi
  • Ils stimulent le thymus
  • Ils permettent de communiquer sans parler
  • Ils stimulent la dopamine
  • Ils stimulent la sérotonine
  • Ils permettent un équilibre parasympathique.

- See more at:http://www.conscience-et-eveil-spirituel.com/bienfaits-calins-sante

21 novembre 2015 6 21 /11 /novembre /2015 12:46

Point de vue intéressant, analyse pertinente amenant à la réflexion.

FredOn

______________________________________________________________________________

Salut, On se connaît pas mais je voulais quand même t’écrire. Il paraît qu’on devrait se comprendre, puisqu’on est de la même génération. Je suis française, je n’ai pas trente ans. Paris, c’est ma ville. J’ai grandi dans une école internationale où on était plus de quatre-vingt nationalités. J’ai beaucoup voyagé et je parle plusieurs langues. J’ai « des origines » comme on dit maghrébines. Je suis auteur compositeur interprète, artiste, et même un peu anthropologue.

J’ai toujours adoré les terrasses. La dernière fois que j’étais à Paris j’y ai passé des heures, dans les cafés des 10e 11e et 18earrondissements. J’y ai écrit un livre qui s’appelle Chroniques de terrasse. Il est maintenant quelque part dans la pile de manuscrits de plusieurs maisons d’édition. Ça fait drôle d’y penser maintenant. J’aurais envie de rajouter quelques pages. Pourtant aujourd’hui, ce n’est pas en terrasse que j’ai envie d’aller.

Depuis plusieurs jours, on m’explique que c’est la liberté, la mixité et la légèreté de cette jeunesse qui a été attaquée, et que pour résister, il faut tous aller se boire des bières en terrasse. C’est joli comme symbole, c’est même plutôt cool comme mode de résistance. Je ne suis pas sûre que si les attentats prévus à la Défense avaient eu lieu, on aurait lancé des groupes facebook « TOUS EN COSTAR AU PIED DES GRATTE-CIELS ! » ni qu'on aurait crié notre fierté d’être un peuple d’employés et de patrons fiers de participer au capitalisme mondial, pas toi ?

On nous raconte qu’on a été attaqués parce qu’on est le grand modèle de la liberté et de la tolérance. De quoi se gargariser et mettre un pansement avec des coeurs sur la blessure de notre crise identitaire. Sauf qu'il existe beaucoup d’autres pays et de villes où la jeunesse est mixte, libre et festive. Vas donc voir les terrasses des cafés de Berlin, d’Amsterdam, de Barcelone, de Toronto, de Shanghai, d’Istanbul, de New York !

On a été attaqués parce que la France est une ancienne puissance coloniale du Moyen-Orient, parce que la France a bombardé certains pays en plongeant une main généreuse dans leurs ressources, parce que la France est accessible géographiquement, parce que la France est proche de la Belgique et qu’il est facile aux djihadistes belges et français de communiquer grâce à la langue, parce que la France est un terreau fertile pour recruter des djihadistes.

Oui je sais, la réalité est moins sexy que notre fantasme. Mais quand on y pense, c’est tant mieux, car si on a été attaqué pour ce qu’on est, alors on ne peut pas changer grand chose. Mais si on a été attaqué pour ce qu'on fait, alors on a des leviers d’action :

Pour lire la suite : Lien

21 novembre 2015 6 21 /11 /novembre /2015 01:57

Un texte qui amène à la réflexion sur la situation actuelle de notre monde, que l'on croit en Dieu ou non.

FredOn

_____________________________________________________________________________

 

Dans un talk-show télévisé, au réseau de TÉLÉ National américain, au programme THE TRUTH ( La VÉRITÉ ), lorsque la fille d'un prédicateur réputé, Billy Graham a été interviewée, l'animatrice Jane Clayson lui a demandé :

« Comment Dieu a pu laisser une telle horreur se produire ?»

( Les évènements du 11 septembre, destruction des World Trade Towers à New York.)

 

Cette jeune fille, Anne Graham, a donné une réponse aussi profonde que perspicace.

 

« Je crois que Dieu a été profondément attristé par tout ceci, tout comme nous le sommes.

Mais pendant des années nous avons dit à Dieu de sortir de nos écoles, de sortir de nos gouvernements et de sortir de nos vies.»

 

« Et en gentleman qu‘il est, je crois que Dieu s'est retiré calmement.»

« Comment est-ce que nous pouvons-nous espérer que Dieu nous donnera Sa bénédiction et sa protection si nous insistons pour qu'il nous laisse seul ? »

 

Concernant les récents évènements, attaques terroristes, tuerie dans les écoles, guerres, etc.

 

« Je crois que cela a commencé avec Madeleine Murray O'Hare qui s'est plainte de ne plus vouloir la prière dans les écoles, nous avons dit D’ACCORD.»

 

« Puis un autre a dit que nous ne devrions pas lire la Bible à l'école !

La même Bible qui enseigne « tu ne tueras point, tu ne voleras point, et aime ton prochain comme toi-même » et nous avons dit D’ACCORD.»

 

« Ensuite, le Dr. Benjamin Spock a dit que nous ne devrions pas taper nos enfants quand ils agissent mal car leurs petites personnalités seraient traumatisées et nous pourrions endommager leur amour-propre ( le fils du même docteur s'est suicidé) et nous avons dit qu’un expert devrait savoir de quoi il parle peu importe ce qu'il nous dit, et nous avons dit D’ACCORD.»

 

« Alors quelqu‘un a dit que les enseignants et le principal ne doivent pas corriger nos enfants lorsqu‘ils se conduisent mal. De même que les administrateurs d‘école ont dit qu‘il ne fallait pas toucher à un étudiant quand il se conduit mal parce que nous ne voulons pas de mauvaises publicités…et nous ne voulons pas être poursuivis en justice…sûrement (il y a une grande différence entre discipline et toucher, battre, assommer, humilier, donner un coup de pied, etc…) Et nous avons dit D‘ACCORD.»

 

« Alors quelqu‘un a dit, laissons nos filles avoir des avortements si elles le désirent.

Elles n‘auront même pas à le dire à leurs parents ( confidentialité médicale.) Et nous avons dit D’ACCORD. »

 

« Alors quelques sages, membres de conseils d‘écoles ont dit, puisque ces garçons ( et ils vont le faire de toutes façons,) donnons des condoms (préservatifs) à nos étudiants. Ils en ont besoin. Donc ils pourront avoir tout l‘amusement (le fun) qu‘ils désirent, et nous n‘aurons pas à dire à leurs parents qu‘ils les ont reçus (les condoms) à l‘école. Et nous avons dit D‘ACCORD.»

 

« Alors une partie de nos supérieurs gouvernementaux dûment élus ont dit que ce n‘était pas important ce que nous faisions en privé aussi longtemps que nous faisions bien notre travail. Et nous étions d‘accord avec eux et nous avons dit, y compris le Président (Clinton), ce qu‘on fait en privé aussi longtemps que j‘ai un travail et que l‘économie est bonne, c‘est bien.»

 

« Alors quelqu‘un a poursuivi en disant, laissons faire les revues de nues et disons que cela est sain parce que cela nous fait reconnaître et apprécier la beauté du corps féminin. Et nous avons dit D‘ACCORD.»

 

« Alors quelqu‘un a pris autrement cette reconnaissance et est allé à une étape plus loin et à publier des images d‘enfants nus et alors à pousser plus avant en les rendant disponibles sur Internet. Et nous avons dit D‘ACCORD.»

 

« Notre société est autorisée à promouvoir le libre choix. Et alors c‘est l‘industrie du divertissement qui entre dans le décors et laissons la à la télé faire la promotion des shows de violence, d‘impiété et du sexe illicite. Et enregistrons de la musique qui encourage le viol, les médicaments, le meurtre, le suicide et les thèmes sataniques. Et on nous dit que c‘est seulement un divertissement, qu‘il n‘y a pas d‘effets secondaires négatifs et que personne ne prend cela au sérieux. Donc nous pouvons aller de l‘avant.»

 

« Maintenant, nous nous demandons pourquoi nos enfants n'ont pas de conscience, pourquoi ils ne comprennent pas tout le tort qu’ils font, pourquoi il ne font pas la différence entre le bien et le mal, et pourquoi ils peuvent sans émotion tuer les étrangers, leurs camarades et eux-mêmes. »

 

« Probablement que si nous réfléchissons assez longtemps et assez fort, nous en viendrons à la conclusion que nous pourrons alors le comprendre ! »

 

« Je pense que cela a affaire avec le proverbe : Nous récoltons ce que nous semons ! »

 

« C'est drôle de voir à quel point il est simple pour les gens de rejeter Dieu et se demander ensuite pourquoi leur monde devient un enfer, à quel point nous croyons tout ce que les journaux disent et remettons en question tout ce que la Bible dit. »

 

« C'est drôle de voir que nous pouvons envoyer des « blagues» par mail qui se répandent comme un feu de paille mais lorsqu'on envoie des messages à propos de Dieu, les gens y pensent à deux fois avant de les partager. »

 

« C'est drôle de voir que des articles impudiques, grossiers, vulgaires et obscènes se propagent si facilement et librement mais des discussions publiques sur Dieu sont supprimés des écoles et des entreprises. »

 

« C'est drôle de voir que quand vous allez partager ce courrier, vous ne l'enverrez probablement pas à beaucoup de gens de votre carnet d'adresses parce que vous ne savez pas en quoi ils croient ou ce qu'ils penseront de vous. »

 

« C'est drôle de voir que nous nous préoccupons plus de ce que les gens pensent de nous que de ce que Dieu pense de nous. »

 

« Partagez ce message si vous croyez qu'il en vaut la peine, si non jetez-le ! Personne ne le saura ! »

 

« Mais si vous jetez ce processus de réflexion, ne vous plaignez pas du mauvais état du monde dans lequel nous vivons ! »

4 août 2015 2 04 /08 /août /2015 21:43

Les humains sont décidément très cons... A se demander si les 1 % les plus riches de notre planète n'ont pas raison de garder tout pour eux...

10 janvier 2015 6 10 /01 /janvier /2015 10:42
L'abolition des religions

Je suis pour l'abolition des religions, de toutes formes de religions, de tendance religieuse dogmatique, non tangible..

Elles sont nos murs de notre prison spirituelle et matérielle, notre esprit ne peut pas voir au-delà, si ce n'est dans les rêves et visions.

Je crois qu'il ne faut pas combattre et se défendre de l'extrémisme religieux quelque soit la religion, mais bien combattre toute forme de religion qui fait que diviser les humains, qui n'apporte pas de réponse réelle aux problèmes existentielles et matérielles des humains.
Elles ont toujours été des excuses pour tuer l'autre, justifier d'injustifiables.


Je crois que le temps est venu d'abolir toute forme de religion, du moins dans un pays conscient, raisonné, logique et fonctionnant avant tout pour le bonheur commun et individuel.

SI nous souhaitons vraiment franchir un nouveau cap dans l'évolution de l'homme et de la conscience, nous devons détruire la notion de religion.

FredOn

Vous pouvez signer cette pétition en ligne :

http://www.petitionduweb.com/Petition_abolition_des_religions-1000634.html

Militer pour un monde meilleur sans dogme et obscurantisme !